Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Vaccination >

Je ne suis plus actif sur www.debats-science-societe.net.

Vous avez aimé mon travail ici ?

Rejoignez-moi sur www.sciences-et-democratie.net !

Nous y parlerons nanotechnologies, OGM, démocratie participative et débat public, bioéthique et bien d'autres sujets encore.

Et pour des prestations intellectuelles liées au débat science-société, voyez www.participandco.fr...

Philippe Bourlitio

Visitez le site de débats de Sciences et Démocratie

Dossier Vaccination

La vaccination contre la varicelle

Philippe BOURLITIO. Édition du 29 avril 2004.

Un vaccin contre la varicelle sera disponible à la vente en France à partir du mois de mai. Faut-il l'intégrer au calendrier vaccinal, c'est-à-dire le rendre obligatoire pour tous nos enfants ou laisser son utilisation à l'initiative de chacun ? Cette question n'est pas tranchée aujourd'hui. L'impact de son usage systématique doit être étudié avec prudence. On a encore en mémoire la polémique sur l'implication d'un autre vaccin, celui de l'hépatite B, dans des cas de sclérose en plaques. Alors, voici quelques éléments pour aborder ce dossier.

I. Épidémiologie de la varicelle

La varicelle est une maladie infantile très répandue et très contagieuse, mais le plus souvent bénigne. La vaccination des enfants, effectuée dans plusieurs régions du Canada et aux États-Unis, a montré son efficacité, d'une part en les protégeant efficacement contre cette maladie, et d'autre part, lorsque la maladie survient chez des sujets vaccinés, en réduisant notablement le taux de mortalité qui peut l'accompagner [1]. Mais il a été avancé que la vaccination des enfants pourrait avoir des répercutions négatives sur la santé des adultes. Un rapport du ministère de la santé français publié en 2003 résume bien les interrogations actuelles [2] :

Les indications sont actuellement en France, en cours d'élaboration. [...] Actuellement, le vaccin n'est pas recommandé en routine en France, dans la mesure où une couverture vaccinale insuffisante, aurait pour conséquence de déplacer l'âge de la varicelle de l'enfance vers l'âge adulte et d'entraîner des formes plus sévères, voire d'accroître les cas de zona. La vaccination systématique ne pourrait s'envisager que dans le cadre d'un vaccin combiné rougeole-oreillons-rubéole-varicelle, vaccin utilisé aux Etats-Unis, mais dont l'AMM n'a pas actuellement été demandée en France.

Les données épidémiologiques sur la varicelle justifient qu'on réfléchisse à deux fois à cette vaccination systématique si l'hypothèse d'un déplacement de la varicelle vers l'âge adulte se vérifiait [1] :

En comparaison des enfants, les adultes sont proportionnellement plus nombreux à être hospitalisés pour la varicelle (risque 3 à 18 fois plus élevé) et à présenter des complications telles que la pneumonie (risque 11 à 20 fois plus élevé) et l'encéphalite (risque 1,1 à 2,7 fois plus élevé). [...] C'est chez les adultes (30 décès pour 100 000 cas) que les taux de létalité de la varicelle étaient le plus élevés. Viennent ensuite les nourrissons (7 décès pour 100 000 cas) et, enfin, les enfants âgés entre 1 et 19 ans (1-1,5 décès pour 100 000 cas). Aux États-Unis, 5% seulement des cas de varicelle, mais 55 % des quelque 100 décès dus à la varicelle enregistrés chaque année surviennent dans la population adulte.

II. Mécanismes biologiques

Voici quelques explications sur les mécanismes biologiques connus ou supposés pour comprendre les réserves émises ci-dessus.

1. La varicelle des adultes

Aide n°1 : mémoire immunitaire

Notre système immunitaire conserve une mémoire des agents infectieux avec lesquels il a été en contact, par l'intermédiaire d'une catégorie de cellules appelées lymphocytes mémoire. C'est elle qui permet à notre système immunitaire de combattre plus efficacement un agent infectieux lors de nouveaux contacts avec celui-ci. C'est ce qui explique que la plupart des gens ne sont atteints qu'une fois dans leur vie par la varicelle. Cette mémoire est ré-activée à chaque nouveau contact avec l'agent infectieux.

Dans la situation actuelle, le contact des adultes avec des enfants porteurs de la varicelle, dans le cadre familial ou en dehors, entretient l'immunité qu'ils ont acquise dans leur enfance vis-à-vis de cette maladie, les protégeant contre une nouvelle infection. En l'absence de ré-activation, on ne sait pas quelle est la persistance de cette immunité mémoire. Si elle diminuait avec le temps, les adultes seraient progressivement plus fragiles face à une nouvelle exposition. Et, comme on l'a vu, la varicelle développée à l'âge adulte entraîne plus souvent des complications que chez les enfants. Il est donc indispensable de déterminer la persistance de la mémoire immunitaire spécifique du VZV dans le cas où elle n'est plus ré-activée régulièrement. Les connaissances immunologiques actuelles suggèrent une survie particulièrement prolongée - et peut-être infinie - des cellules mémoire, indépendamment de leur exposition antigénique. La meilleure démonstration en est la capacité à réactiver des cellules mémoire des dizaines d'années après une vaccination contre le tétanos chez des sujets âgés n'ayant jamais reçu les rappels vaccinaux recommandés tous les 10 ans ! [3]. Mais, dans l'hypothèse où la mémoire immunitaire contre le VZV ne serait pas aussi durable, la vaccination des adultes devrait aller de paire avec celle des enfants [1].

2. Le zona

Aide n°2 : varicelle et zona

La varicelle et le zona sont causés par le même virus (baptisé VZV, Varicella-Zoster Virus). La première correspond à ce qu'on appelle la primo-infection, c'est-à-dire le premier contact avec le virus, généralement pendant l'enfance. Le second correspond à une résurgence du virus, souvent à l'âge adulte. En effet, après la primo-infection, le virus peut rester caché au coeur de certaines cellules du système nerveux et réapparaître des années après la guérison. Le zona n'est donc pas une nouvelle contamination mais un réveil du virus endormi.

Actuellement, le risque d'avoir au moins une réactivation du virus VZV sous forme de zona est de l'ordre de 15 à 20%. Comme précédemment, si la vaccination systématique des enfants entraînait un abaissement de l'immunité mémoire des adultes, on peut supposer une augmentation des cas de zona. Les données épidémiologiques obtenues au Canada et aux États-Unis ne montrent pas une telle tendance pour l'instant, mais il est sans doute trop tôt pour en tirer des conclusions. Là aussi, la vaccination des adultes pourrait se justifier, au moins pour la génération n'ayant pas connu la vaccination systématique [1].

III. Une question d'argent ?

On vient de le voir, la varicelle est une maladie souvent bénigne pour les enfants et l'immunisation systématique des enfants pourrait entraîner une augmentation du nombre de cas de complications de la maladie. Quel bénéfice espère-t-on alors de cette vaccination ? Il semble qu'il s'agisse d'une question de budget. La varicelle coûte cher à l'État dans la mesure où elle oblige un parent à manquer le travail plusieurs jours pour veiller son bambin malade [4]. La vaccination systématique permettrait une économie substantielle, mais il semble que le prix annoncé du vaccin anti-varicelle oblige à des remboursements tout aussi coûteux. Pour répondre à la question en toute objectivité, il faudrait mettre en équation d'un côté le coût de la situation actuelle, celui des soins qu'elle nécessite plus celui des journées d'absence prises en charge, et, de l'autre côté, la somme des remboursements de vaccins plus le coût des soins liés à la nouvelle répartition des infections. Ce dernier point étant encore inconnu, l'équation ne peut être résolue. Impossible donc de dire si le prix annoncé est cohérent avec une réduction des coûts liés à la varicelle...

Page créée le 29 avril 2004. Dernière édition le 29 avril 2004.
Historique de la page

Sondage

Faut-il une vaccination systématique contre la varicelle en France ?




Vos réactions

#1

de Un ami lointain, le 28 décembre 2004, 2:42:34

(C'est Isa qui m'a envoyé ici -bonjour !)

Jolie page, mais. (1) L'épidémiologie de la varicelle est certes différente aux Etats-Unis et en France, puiqu'entre autres, les populations ne sont pas égales. Avant l'introduction du vaccin aux E-U en 95, 4 millions de cas étaient apportés chaque année, entraînant une centaine de morts. La varicelle a donc été reconnue aux E-U comme étant la cause de mortalité infantile la plus haute pouvant être prévenue par un vaccin. D'où une politique différente. Cela dit, (2) ne faut-il pas se demander pourquoi le gouvernement français n'encourage pas la vaccination contre ce virus, alors qu'il est resté si attaché au BCG pendant tant d'années (il faut encore faire preuve de sa vaccination afin d'entrer dans des professions médicales en France), alors que le reste du monde connaissait les études qui prouvaient son inefficacité ? Je ne connais pas les laboratoires qui produisent le vaccin contre la varicelle, mais il serait intéressant de voir peut-être en complément de la dernière partie de cette page une petite enquête sur le sujet (il faudrait par exemple chercher à savoir si des labos français sont déjà producteurs du vaccin, s'il y a eu des études de coût, etc.).

Commentaire jugé pertinent à 100% (6 votes).

#2

Re: Un ami lointain

de Philippe Bourlitio icon, le 29 janvier 2005, 22:27:16

Bonjour cher ami lointain,

Aux vues des informations que j'ai récoltées après quelques recherches, il ne me semble pas qu'il y ait une différence notable de la prévalence annuelle de la varicelle entre la population française et celle des Etats-Unis avant 1995 (date du début de la vaccination à grande échelle contre la varicelle). Voici les chiffres approximatifs(*) :

......Population......Nb cas/an....Nb hospitalisations/an....Nb décès/an
Fr....60 millions.....600 000........3 000.....................20
EU....290 millions....4 000 000......11 000....................100

Comme tu l'as indiqué, "la varicelle a été reconnue aux E-U comme étant la cause de mortalité infantile la plus haute pouvant être prévenue par un vaccin"(**). Pour autant, est-ce que 100 décès sur une population de 290 millions d'âmes justifieraient qu'on impose la vaccination à la totalité de cette population ? Présentée de cette manière, cette vaccination me paraîtrait une mesure disproportionnée. Bien sûr, il faut aussi prendre en compte la souffrance des personnes qui pâtissent de séquelles graves liées à des complications de la maladie. Mais plus qu'au niveau social, il y a fort à parier que c'est le rapport coût/bénéfice au niveau économique qui a poussé à la vaccination à grande échelle aux Etats-Unis.

Pour répondre à ta question sur la fabrication du vaccin distribué en France, elle est assurée par Aventis Pasteur MSD, entreprise créée en 1994 par Aventis Pasteur (France) et Merck (États-Unis), la souche du vaccin étant fournie par Merk.

Pour revenir aux conditions qui ont présidé au rejet d'une vaccination systématique anti-varicelle en France, il y avait donc bien un bénéfice économique, lié au marché du vaccin. D'autre part, du fait de notre système de santé, la varicelle coûte certainement plus à l'État en France qu'aux État-Unis : coût des traitements et des soins, des arrêts de travail. Il a été indiqué par ailleurs que cette vaccination en routine ne serait intéressante économiquement que si la converture vaccinale atteignait 70%(***). Dans ce contexte, on aurait pu s'attendre à ce que la France adopte la même position que les États-Unis (et le Japon). Malgré cela, la perception du rapport coût/bénéfice a fait penché la balance en défaveur de la vaccination systématique. À la lumière de ces considérations, il semble bien, comme l'indique le guide des vaccinations 2003 [2], que ce sont les arguments sanitaires, et notamment le risque d'un éventuel déplacement de la pathologie vers la population adulte, qui ont conduit à déconseiller la vaccination en routine en France.

Amicalement.


* Mes sources :

- pour la situation aux EU avant 1995 :

Dr Philippe Presles. "Varicelle en chute libre aux États-Unis". E-sante.fr, 25/02/2002.
http://www.e-sante.fr/magazine/article.asp?idArticle=5237&idRubrique=4
ou en anglais :
"Chickenpox (Varicella) vaccine has saved the U.S. hundreds of millions of dollars since its introduction". News-Medical.Net, 07/09/2004.
http://www.news-medical.net/?id=4553

On y retrouve bien les chiffres que tu donnais.

- pour la situation française :

Dr Chantal Guéniot. "Varicelle : qui vacciner ?". Doctissimo.fr.
(http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/varicelle/gr_7958_varicelle_qui_vacciner.htm)


** J'ai eu plus de fil à retordre pour retrouver la trace de cette affirmation. La source que j'ai trouvée est un texte du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis : "Varicella is the leading cause of vaccine-preventable deaths in children in the United States."
"Varicella-Related Deaths Among Children - United States, 1997". CDC, Morbidity and Mortality Weekly Report, May 15, 1998, 47(18) 365-8.
http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/00052600.htm


*** Voir http://www.debats-science-societe.net/breves/2004/09/01.html

Commentaire jugé pertinent à 100% (3 votes).

#3

RE: RE: RE: RE...

de Le même lointain ami, le 30 janvier 2005, 3:51:34

Bravo pour la recherche !
Pour répondre un peu du côté américain :
"Pour autant, est-ce que 100 décès sur une population de 290 millions d'âmes justifieraient qu'on impose la vaccination à la totalité de cette population ?"
- réponse cynique qui plaît bien aux Européens, et particulièrement aux Français : "ah ouais, mais les 'ricains y font des procès tout le temps, donc si y en avait même un ou deux qui feraient des procès parce qu'on a pas vacciné, c'est la cata. Donc pour éviter le procès ils vaccinent. CQFD".
- réponse totalement idéaliste et pourtant vraie : oui, 100 vies humaines sur 290 millions ce n'est pas beaucoup, mais peut-on tenir ce type de comptabilité (heum ! sang contaminé ! heum !) ? D'autant que ces cent petites vies sont celles de bébés. Economiquement, ça ne fait certes pas beaucoup, mais toi tu préfères qu'on vaccine toute la population ou bien qu'il y ait le risque, même à un contre 290 millions, que ton bébé meure dans de grandes souffrances ?
Il me semble que du côté comptabilité des vies humaines, la France tient un tout autre discours que celui qu'elle met en pratique (penser aussi : terre d'asile, pays des droits de l'homme -ah oui, toujours pas de la femme- etc.) ; à mettre en parallèle avec par exemple le traitement médical de la douleur. Aucun système n'est parfait, mais la santé publique aux Etats-Unis n'est pas aussi désastreuses que certains veulent bien le croire.

Désolé à Zaza de te piquer ton temps...

Commentaire jugé pertinent à 0% (1 vote).

#4

Re: ... (OK, gestion des interactions entre réponses à revoir)

de Philippe Bourlitio icon, le 30 janvier 2005, 17:19:11

"Economiquement, ça ne fait certes pas beaucoup, mais toi tu préfères qu'on vaccine toute la population ou bien qu'il y ait le risque, même à un contre 290 millions, que ton bébé meure dans de grandes souffrances ?"

Tout dépend si le même investissement peut prévenir un risque plus grand. Il me semblait, intuitivement, qu'à 100 pour 290 millions, il y avait plus urgent. Intuitivement... Penses-tu que nos décideurs disposent d'outils qui leur permettent de faire de tels choix d'une manière plus cartésienne ? On pourrait rêver d'une échelle coûts/bénéfices incluant la prévention des différents risques ? Mais entre l'incertitude sur le risque lui-même et sa perception hasardeuse par le public, je doute que ce soit réaliste. Un grand combat qui se déroule en coulisse est le développement d'outils adaptés pour l'évaluation des risques. Apparemment le chantier est énorme et la France compterait parmi les mauvais élèves de l'Union Européenne.

Commentaire jugé pertinent à 100% (1 vote).

#5

aide a prendre une decision

de marine, le 23 février 2005, 16:24:20

bonjour
j'ai lu avec attention tout vos commentaires,
voila j'ai un probleme , j'habite a Lyon et mon pédiatre me proprose de rentrer dans une etude sur le vaccin de la varicelle fait par merieux, elle souhaite vacciner mes jumelles contre la varicelle, en meme tps que le ROR, ms n'es ce pas dangereux pour elles plus tard, car on lu beaucoup de choses sur le sujet en ce moment.
merci de m'eclairer,
j'ai accepter mais peux encore refuser.
merci d'avance

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#6

Re: aide a prendre une decision

de Philippe Bourlitio icon, le 24 février 2005, 23:12:24

Bonjour Marine,

Dans le présent document, je me suis attaché à la notion de rapport bénéfice/risque ou coût/bénéfice à l'échelle de la population. L'évaluation de ce même rapport effectué à l'echelle d'un individu appartient à chacun selon ses propres valeurs. La décision ne peut donc appartenir qu'à vous. Je ne dispose pas non plus de données qui auraient pu vous aider dans cette évaluation.

Si un internaute compétent passait par ici, il pourrait peut-être nous en dire plus...

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#7

Je m'ennuie, pas assez de sujets médicaux

de Un lointain ami (c'est pour pas qu'on me reconnaisse), le 25 avril 2005, 7:46:52

Vu que je m'ennuie donc (mettre plus de sujets médicaux, b***** de m**** !), et juste afin de confirmer les EXCELLENTS commentaires d'un STRICT inconnu un peu plus haut :

"Decline in Mortality Due to Varicella after Implementation of Varicella Vaccination in the United States" N Engl J Med. 2005 Feb 3;352(5):450-8

Et ce commentaire dans "Journal Watch, Pediatrics and Adolescent Medicine" :

The introduction of the universal childhood varicella vaccination program in 1995 was controversial because many clinicians and parents did not believe in the need to immunize for a "benign" disease. CDC investigators have tallied the annual deaths, from 1990 through 2001, in which varicella was the underlying or contributing cause. ... The addition of varicella vaccine to the routine immunization schedule has been worthwhile. Aside from reduced mortality rates, the rates of other adverse effects related to varicella infection have also declined (e.g., missed school or work, hospitalization for complications). Whether waning immunity will necessitate repeat vaccination remains an important question.

Commentaire jugé pertinent à 100% (1 vote).

#8

Re: Je m'ennuie...

de Philippe Bourlitio icon, le 25 avril 2005, 23:42:57

Bonjour l'ami !

Merci de nous avoir informé de ces conclusions du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis qui confirment le bénéfice de cette vaccination.

Note toutefois que le bénéfice attendu de cette vaccination n'était pas mis en doute. C'est le risque qui l'accompagne d'un déplacement de la maladie vers l'âge adulte, où elle est souvent plus sévère, qui réclame vigilance.

J'ai profité de ton message pour faire une nouvelle investigation sur ce sujet mais je n'ai rien trouvé de nouveau. Toutefois, j'ai relevé ce passage, trouvé sur Swiss-paediatrics.org, dont les chiffres sont éloquents :

"après l’introduction de la vaccination généralisée à un taux de couverture vaccinale suffisant pour interrompre la circulation du virus, une épidémie de zona toucherait plus de 50% de la population âgée de 10 à 44 ans (non vaccinée!) et durerait près de 50 ans."
http://www.swiss-paediatrics.org/paediatrica/vol13/n6/varicelle_fr.html
Les auteurs se basent sur cette autre référence :
Brisson M & al. Vaccine 2002 ; 20 : 2500-7

Concernant ton souhait de voir développés plus de sujets médicaux, je te renvoie à cette page :
http://www.debats-science-societe.net/dossiers/a-propos-du-site/choix-editoriaux.html

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#9

de nouveau une varicelle et non un zona

de cheriette03, le 12 juillet 2005, 17:25:27

j'ai lu votre site il est vraiment bien. c'etait juste pour vous dire que j'ai 27 ans et j'ai de nouveau la varicelle et oui mon docteur ne m'as pas cru il m'as dit que je devais avoir un zona.Cette varicelle bien sur je l'ai eu grace a un petit cousin qui l'as eu 15 jours avant je suis reste pendant 48 heures avec lui. moi je l'ai deja eu petit et j'ai fait faire un zona a ma grand mere.
pourquoi moi je n'ai pas eu de zona mais de nouveau la varicelle, c'est ce que se pose mon medecin. en tout cas g pas trop de fievre mais les boutons 130 sur le visage ca commence a faire qu'on me coupe la tete je n'en peux plus.j'espere que ca n'apporte pas de maladie tel que la sterilite ou impuissance car j'en ai sur le gland et la ca fait mal.

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#10

zona

de irisnoir41, le 09 février 2006, 15:41:44

je suis agé de 60ans et j'ai un zona du thorax depuis 8 ans accompagné de douleurs intenses coté gauche qui me procure également des douleurs au coeur et aucun traitement à ce jour un peu d'aide serait la bienvenue MERCI

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#11

vacciner?

de toulouse, le 11 juin 2006, 16:53:00

Mon fils a 14 mois aujourd'hui et je m'informe sur ce vaccin. le doc n'est pas pour mais ne veut pas m'influencer. J'y tiens beaucoup mais plus je lis des articles plus j'ai de réticences. Où en sont les dernières recherches? Merci.

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#12

Réponse à une personne sur le zona

de MC, le 31 août 2006, 13:38:38

Il faut savoir que le zona se charme comme les brulures, ne pas hésiter à le faire faire ...
Marie-Claire

Commentaire jugé pertinent à 0% (1 vote).

#13

varicelle a 19 ANS

de audrey, le 19 novembre 2006, 10:21:41

bonjour a tous , donc ba moi j'ai 19 ans et j'ai la varicelle , g des boutond d partout sur le corp , sur le visage et sur la tete sous les cheveux . j'ai attrapé sa par la petite fille de ma patronne , pourtant j'ai était vacciné petite enfin c'est super pénible , je suis super épuisé toute la journé . si d personne l'on eu eu aussi adultes , laissez moi des messages pour me dire comment vous faisiez pour supporter . biz a tous et encor merci audrey du 38

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#14

huile essentiele et virus

de padma, le 20 juin 2007, 9:47:48

l'huile essentielle de tea tree (mélaleuca alterniofolia)est efficace pour guerir les virus de la famille des zona, varicelle et herpès). Egalement des façons de soigner naturellement avec des plantes dans le livre "phyto aromathérapie pratique de Marcel Bernadet éditions DANGLES, les remèdes qui y sont donnés sont souvent très efficaces. Je déplore que pour être complètement objectifs au sujet d'une vaccination on aborde pas vraiment les risques de la vaccination elle même et que l'accent est mis systématiquement sur les bénéfices.

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#15

La population face aux risques

de Philippe Bourlitio icon, le 20 juin 2007, 10:31:53

Bonjour Palma,

Vous écrivez : "Je déplore que pour être complètement objectifs au sujet d'une vaccination on aborde pas vraiment les risques de la vaccination elle même et que l'accent est mis systématiquement sur les bénéfices."

Théoriquement, le rapport bénéfices/risques d'un produit est évalué en vue de l'obtention de son AMM et il peut être révisé après mise sur le marché en fonction d'informations relevées grâce à la pharmacovigilance (signalements par les médecins d'effets indésirables non documentés).

Une récente révision de la loi permet à des personnes de la société civile de participer aux comités d'éthique qui sont un passage obligé des dossiers d'AMM. Mais c'est une personne par comité, je crois... Il est clair que la population, elle, n'a d'autre information sur les risques que ce que lui donne la notice ou son médecin. Idéalement (enfin selon moi), il serait bon qu'elle puisse vraiement participer au processus d'AMM pour dire si elle estime que les risques à l'échelle de la population valent la peine d'être courus. Une sorte de consentement éclairé collectif exprimé...

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#16

Immunisation Varicelle Ok si on n'a eu que le zona

de Vi, le 09 août 2007, 15:51:24

Bonjour,

je n'ai jamais eu la varicelle et j'ai eu un zona l'année dernière.
Dans ce cas, suis je immuisée contre la varicelle?
Merci de votre réponse, une nièce de 2 ans a la varicelle en ce moment et je voudrais savoir si je dois la fuir comme la peste !

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#17

Re: Immunisation Varicelle Ok si on n'a eu que le zona

de Philippe Bourlitio icon, le 26 octobre 2007, 16:56:20

Bonjour Vi,

Personne n'a répondu à votre message. Dommage. Il me semble, en théorie, que votre exposition au virus VZV lors de votre zona vous conférait une immunité qui doit valoir pour la varicelle de votre nièce (puisque c'est le même virus). D'autant plus que votre zona est récent. Y avez-vous coupé, finalement ?

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#18

varicelle ou zona

de samuel, le 22 juin 2008, 21:01:05

mon fils a la varicelle qui ressemble a un zona il a un probem au colon sou vent constiper en plus a l age de huit ans a eu un accident qui a provoquer l ablation de la rate ses boutns sur tout corp est en messe je n ai jamais vue de varicelle de se genre il se gratte et n arrive pas a dormir la nuit es cela peut avoir des consequence grave sur sa santé il a 36ans

Commentaire jugé pertinent à 67% (3 votes).

#19

zona douleurs

de marthe, le 24 août 2008, 12:09:26

bonjour, j'ai une maman âgée de 86 ans qui lutte depuis plus d'un an avec un zona. Elle a un tas de médicaments qui ne lui font rien.
Connaissez-vous un remède pour lui enlever ses douleurs persistantes.
Merci de votre réponse

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#20

Un peu de bon sens ne tue pas

de Caroube, le 13 novembre 2008, 0:54:12

Il faut arrêter de leurrer les gens et hélas c'est bien ce que font les firmes pharmaceutiques.
Que constate-t-on?

Qu'avant l'arrivée du vaccin anti-rougeoleux, plusieurs professeurs de médecine tout à fait éminents avaient mis en garde contre l'éventuelle vaccination systématique contre une telle maladie infantile BENIGNE parce que, précisément, ça reporterai l'âge de survenue de la maladie à l'âge adulte ce qui, en corollaire engendrerait des nourrissons plus vulnérables car plus protégés par des anticorps durables transmis par des mères qui n'auront pas pu faire la maladie naturelle dans l'enfance! On a introduit cette vaccination inutile et dangereuse en trafiquant les chiffres. Récemment encore une médecin laborantine me confirmait qu'une telle vaccination était je cite uniquement "pour le confort social" cad pour éviter que les enfants ne tombent malades et que les parents ne perdent des jours de travail (autrement dit si la rougeole survient chez ces enfants plus tard à l'âge adulte et qu'alors leurs risques de complication s'accroissent formidablement, tant pis, là c'est moins grave!). Après avoir constaté l'immense échec de la vaccination contre la rougeole -dont je précise que sainte OMS a dit dans un de ses rapports que les vaccinés avaient...15X plus de chance de faire une rougeole que les non vaccinés!-, le summum de l'incohérence qui a bien comblé d'aise Big pharma bien sûr a consisté a faire gober au bon peuple que ça irait si on doublait la dose: désormais c'est un double ROR que le sacrosaint calendrier vaccinal recommande!

Pour la varicelle, c'est le même scandale qui se reproduit. On fait passer une maladie infantile d'un statut bien mérité de maladie BENIGNE à une maladie finalement pouvant être dangereuse (oui de très rares complications existent mais vous savez traverser la rue aussi alors ça peut devenir non anodin, allez-vous pour autant mettre une armure métallique tellement incombrante et "protectrice" qu'elle vous occasionnera bien plus de lenteur et moins d'efficience pour traverser la rue vite et bien???- et on a orchestré la peur d'une façon scandaleuse. Les gens se sont dit, si ça existe, alors il faut l'utiliser! Il faut toujours acheter plus, mais dans cette logique consumériste on en oublie que trop peut être l'ennemi du bien et surtout le plus sûr moyen d'oublier le principe de bon sens "D'abord ne pas nuire" avec des conséquences gravissimes: paralysies, leucémies, varicelles (eh oui quand même en cadeau des labos!), autisme, graves troubles intestinaux, allergies et problèmes cutanés, etc etc Quel non sens: risquer cela pour éviter une maladie bénigne qui entraine une immunité à vie là où la vaccination imposera une deuxième dose (comme on l'a constaté aux USA et dans quelques années vous verrez on prétextera la nécessité d'une 3° dose etc à l'infini de la bêtise!)et au niveau collectif cette vaccination augmente l'incidence du zona, une affection qui peut entrainer de gravissimes séquelles oculaires avec cécité!
Quelle folie, vraiment, j'appelle les gens à se réveiller et à se rendre compte de la responsabilité individuelle qu'a chaque médecin, pédiatre ou non qui ose recommander cette vaccination inutile. Chaque médecin qui agit ainsi en simple valet des labos contribue à engendrer un report très préjudiciable de l'âge de survenue de cette maladie naturellement prévue dans l'enfance comme la mieux tolérée.
Eradiquer toutes les maladies est un non sens.
Même le vieux savant plagiaire pasteur a reconnu sur son lit de mort que le microbe n'est rien mais que c'est le terrain qui est tout! La Nature a horreur du vide: chaque maladie bénigne supprimée sera remplacée par d'autres atteintes larvées chroniques incurables....
Comment les gens ne se rendent-ils pas compte que l'industrie n'ayant pas le droit officiellement de faire de la pub pour des médicaments soumis à prescription vont contourner cette réglementation en faisant peur concernant la maladie, ainsi les gens seront plus naturellement disposés à se demander comment éviter à tout prix la maladie et là, le conditionnement séculaire aidant, ils penseront "vaccins" comme le chien de Pavlov pense "nourriture" en entendant sonner la cloche du repas qui a servi à son conditionnement!!!

Que chacun se réveille et vite, il en va de VOTRE propre intérêt avant tout, de celui de vos enfants et de leur descendance!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Il ne faudrait pas confondre nouveauté et progrès, ce sont 2 choses différentes. Tout ce qui sort ne participe pas du progrès technico-scientifique attention!!!

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

Ajouter un commentaire

En développant ce site, j'aime à croire que j'½uvre à l'intérêt collectif. Mais je n'ai pas la prétention de détenir les réponses aux questions abordées ici. Je souhaite surtout faciliter l'échange des idées. C'est pourquoi l'intérêt de ce site dépend aussi de vous. Participez au débat, n'hésitez pas à donner votre avis, à signaler une lacune, une erreur... Une simple note à ce document, à l'aide du formulaire ci-contre, sera déjà une information utile. Pour suivre une discussion, pensez aux fils RSS.





* votre adresse électronique ne sera ni diffusée ni affichée sur le site.

Vous indiquez votre adresse électronique pour :
être automatiquement averti par courriel des nouveaux commentaires sur cette page (desinscription sur demande par simple courriel à cette adresse). Solution alternative : les fils RSS.
uniquement donner la possibilité au webmaster de vous contacter.


Répondez en français, en minuscules, avec les accents quand il y en a.


Sommaire du dossier VACCINATION

  Varicelle icon messages Vous êtes ici

Références

[1] Mise à jour sur la varicelle. Comité Consultatif National de l'Immunisation. Canada : 01 février 2004.
http://www.hc-sc.gc.ca/pphb-dgspsp/ publicat/ ccdr-rmtc/ 04vol30/ acs-dcc-1/ index_f.html

[2] La vaccination contre la varicelle. Guide des vaccinations 2003.
http://www.sante.gouv.fr/htm/ dossiers/ vaccins2003/ 11vaccin23.htm

[3] Induction et persistance de l'immunité mémoire. Protection vaccinale contre l'hépatite B : La durée de protection est-elle suffisante pour envisager de vacciner des nourrissons ? Médecine et Enfance (2001).
http://www.swiss-paediatrics.org/paediatrica/ vol12/ n2/ hepbprot-fr.htm

[4] Olivier Frégaville-Arcas. Le premier vaccin contre la varicelle arrive en France. Science et Avenir, 17 mars 2004.
http://sciences.nouvelobs.com/sci_20040317.OBS6073.html

Pour en savoir plus

Une liste de documents en ligne proposée par le CHU de Rouen :
Vaccin antivaricelle : sites et documents francophones
http://www.chu-rouen.fr// ssf/ prod/ vaccinantivaricelle.html

Varicella vaccine. Organisation Mondiale de la Santé
http://www.who.int/vaccines/ en/ varicella.shtml

Appréciation du document

Note actuelle : bon bon (nb votes : 14)

Participez à l'amélioration du site en notant ses articles. Vous avez trouvé celui-ci :





Voir le Best-Of

Sur le même thème >>>

Vaccin contre la varicelle, la question du coût. Debats-science-societe.net, 05 septembre 2004.
http://www.debats-science-societe.net/ breves/ 2004/ 09/ 01.html

Un vaccin contre la varicelle disponible en pharmacie. Debats-science-societe.net, 29 avril 2004.
http://www.debats-science-societe.net/ breves/ 2004/ 04/ 02.html

Désinformation et campagnes de vaccination. Debats-science-societe.net, 11 mai 2003.
http://www.debats-science-societe.net/ breves/ 2003/ 05/ 01.html

Prolongez votre visite

Retrouvez toutes les nouveautés du site d'un seul coup d'½il sur la page d'accueil

À propos du site, vous pourrez comprendre et discuter ses objectifs, sa méthode, ses choix éditoriaux...

Mes acolytes

Autres liens