Vous êtes ici : Accueil > Brèves >

Je ne suis plus actif sur www.debats-science-societe.net.

Vous avez aimé mon travail ici ?

Rejoignez-moi sur www.sciences-et-democratie.net !

Nous y parlerons nanotechnologies, OGM, démocratie participative et débat public, bioéthique et bien d'autres sujets encore.

Et pour des prestations intellectuelles liées au débat science-société, voyez www.participandco.fr...

Philippe Bourlitio

Visitez le site de débats de Sciences et Démocratie

La notion d'espèce

Philippe BOURLITIO. 30 mai 2003.

Le mulet est un animal stérile, donc incapable de se reproduire naturellement. En réussir le clonage présentait un intérêt évident (mais discutable) pour les éleveurs. C'est chose faite.

Je profite de cette actualité pour revenir sur la notion d'espèce, notion qu'il est utile de maîtriser dans bon nombre de débats où la génétique est impliquée (OGM, biodiversité, recherche et expérimentation animale...). La stérilité du mulet lui vient de son mode de "reproduction" : il est issue du croisement entre une jument et un âne. C'est un phénomène général : croiser entre-eux des animaux d'espèces différentes mais suffisamment proches (croisements dits inter-spécifiques) engendre une descendance stérile. Vous en connaissez certainement d'autres exemples : le tigron (lionne + tigre) ; le ligre (tigresse + lion) ; le mouchèvre (chèvre + bélier) ; le crocotte (chienne + loup) ...

La définition usuelle d'une espèce, celle qu'on enseigne au collège, s'appuie sur deux critères : la ressemblance et l'interfécondité (la capacité à engendrer une descendance fertile). Elle est suffisante pour expliquer la stérilité des hybrides que l'on vient de citer. Cependant, doit-on considérer comme appartenant à la même espèce deux populations d'animaux qui se ressemblent, qui sont interféconds lorsqu'on les met en présence, mais qui, en réalité, ne peuvent se rencontrer (on parle d'isolement géographique) donc se croiser ? C'est souvent ainsi que commence la formation d'une nouvelle espèce à partir d'une espèce ancestrale.

brève suivante : Semaine du développement durable
brève précédente : Aérosols et changement climatique
toutes les brèves

Vos réactions

#1

Quelle définition de l'espèce quand la reproduction n'est pas sexuée ?

de Eric Lombard, le 20 juin 2004, 18:46:45

L'interfécondité n'est un critère utilisable qu'en cas de reproduction sexuée.
Pour découvrir les conséquences de cette difficulté à définir ce qu'est une espèce, voir le livre de JJ KUPIEC et Pierre SONIGO, "Ni Dieu, ni gène" (Seuil 2000, p15). Ce livre passionnant est appelé à devenir un classique, au même titre que "Le hasard et la nécéssité" de Jacques Monod (Seuil 1970)

Commentaire jugé pertinent à 100% (2 votes).

#3

La bible est traduite

de françois, le 31 mai 2005, 18:57:49

Plutot que de noter ce commentaire, faisons en un autre. Les traducteurs de la Bible utilisent le vocabulaire contemporain. La notion d'espèce n'a pas toujours été la même et l'extrait de la Bible cité le révèle bien. En l'occurrence, l'histoire du mot "espèce" est fortement révélatrice, puisque justement, espèce a d'abord signifié "signe, révélation (de Dieu)". Ensuite, l'espèce humaine s'emploie plutot dans le sens de catégorie ou "sorte". Le sens purement biologique existe, lui depuis le XVIIIème siècle, et a lui aussi subi des variations. Voici la définition contemporaine peut être inventée par Linné ??? : l'espèce définit "l'ensemble de tous les individus dont les caractères communs les distinguent au sein d'un genre." Cette notion a bien sur évolué et je ne suis pas systématicien pour en faire une histoire exhaustive. Cependant, il semble que cette notion soit liée de façon évidente à la reproduction, puisque l'homme a compris depuis bien longtemps que la reprodction permet de se reproduire et que nos rejetons nous ressemblent, et que d'autre part, il n'estpas possible avec des animaux qui ne sont pas de la même "sorte" que nous (qui ne sommes d'ailleurs pas des animaux au sens biblique).
Justement, nous commençons seulement depuis la fin du XIXème / début du XXème siècle à séparer la notion de reproduction sexuée de celle d'espèce. Mieux cerner, mieux trouver les mots justes qui permettent de comprendre ce lien ne passe pas, j'en suis désolé pour notre commentateur avisé, par la lecture de la Bible !
Et merci à A. Rey et son dictionnaire historique de la langue française :)

Commentaire jugé pertinent à 50% (4 votes).

#4

et le lectotype ?

de françois, le 31 mai 2005, 19:10:21

Comme ce post est quelque chose de très différent, je voulais ajouter un petit texte plus marrant.
Alors voilà : pour déterminer une espèce, il faut décrire ses caractéristiques. Le dessiner, on faisait ça il y a longtemps. On le mesurait, la hauteur du crane, les phalanges des pieds, le pénis, etc. Mais il fallait faire cela sur un individu "type" qui était en général ramené d'une expédition. et justement, c'était une des tâches de Darwin, que de rapporter de nouvelles espèces, de les conserver, afin de pouvoir présenter une sorte d'espèce-étalon", c'est à dire un lectotype.
A partir de ce lectotype, on peut faire des comparaisons entre espèces, mesurer une variation intra-espèce sur un paramètre particulier, et lui donner un nom.
Bon, alors maintenant, voilà le gag : qui est le lectotype de l'homme ?

Commentaire jugé pertinent à 50% (2 votes).

#9

de CELIK, le 08 janvier 2006, 14:13:50

QUE VEULENT DIRE LES MOTS CLONAGE,GéNéTIQUE,ENGENDRE,L'INTERFéCONDITé,
FERTILE,ESPèCE ANCESTRALE DANS CE TEXTE

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#10

de mickael, le 19 décembre 2006, 17:25:07

cela ne répond pas à ma question .

Aucun vote sur la pertinence de ce commentaire actuellement.

#11

les différences d'éspèce entre un lion et un tigre

de florya, le 28 novembre 2007, 14:44:03

vou pouvé me dire quel est la différence entre un lion et un tigre dépéché vou de me répondre c'est pour un devoir de sciences à rendre vendredi 30 novembre 2007 a 15h30

Commentaire jugé pertinent à 100% (1 vote).

#12

Entre chien(ne) et loup

de anticrocotte, le 22 janvier 2008, 15:49:33

Juste pour dire qu'un loup+une chienne ce N'EST PAS une hybridation puisque loup et chien appartiennent à la même espèce...
Ca me vexe quand je lis encore ce genre de commentaires sur les "hybrides" chien/loup. Une sous esèce, ou alors un phénotype local, certes, mais en dehors de ça, les petits ne sont pas stériles, et ça reviendrait à dire que les chinois ne peuvent pas se reproduire avec les belges...
Désolée, une fois de plus, mais NE DITES PUS CE GENRE DE CHOSES!

Commentaire jugé pertinent à 0% (1 vote).

#13

de jessica, le 14 décembre 2010, 18:20:49

dites moi sil vous plait si il y a des difference entres les tigres et les lions repondez moi vites svp c'est pour vendredi 17 decembre c'est pour un devoir de svt

Commentaire jugé pertinent à 100% (2 votes).

#14

animaux

de catherine, le 13 avril 2011, 20:00:30

bonjour moi je suis qui aime beaucoup les épece danimaux moi jai6 ans merci byee

Commentaire jugé pertinent à 100% (1 vote).

Des commentaires ont été supprimés ou déplacés par la modération. Voir l'historique.

Ajouter un commentaire

En développant ce site, j'aime à croire que j'½uvre à l'intérêt collectif. Mais je n'ai pas la prétention de détenir les réponses aux questions abordées ici. Je souhaite surtout faciliter l'échange des idées. C'est pourquoi l'intérêt de ce site dépend aussi de vous. Participez au débat, n'hésitez pas à donner votre avis, à signaler une lacune, une erreur... Une simple note à ce document, à l'aide du formulaire ci-contre, sera déjà une information utile. Pour suivre une discussion, pensez aux fils RSS.





* votre adresse électronique ne sera ni diffusée ni affichée sur le site.

Vous indiquez votre adresse électronique pour :
être automatiquement averti par courriel des nouveaux commentaires sur cette page (desinscription sur demande par simple courriel à cette adresse). Solution alternative : les fils RSS.
uniquement donner la possibilité au webmaster de vous contacter.


Répondez en français, en minuscules, avec les accents quand il y en a.


Mode d'emploi

La rubrique « Brèves » propose actualités et réflexions dans le but d'informer, mais aussi d'amorcer les débats. Toute discussion constructive qui y prendra corps pourra donner naissance à un dossier où les idées seront organisées et développées. Dans le cas où un dossier existe déjà, il est indiqué dans la rubrique « Thèmes associés » de la brève.

Pour en savoir plus

Pour les plus courageux, il existe un ouvrage de référence traduit en français :
Ridley, M. (1997) Evolution biologique. 2nd edn. DeBoeck Université.
L'ouvrage est un pavé grand format de 700 pages et il faudra avoir de bonnes bases de biologie ou avoir parcouru les 400 premières pages pour accéder aux chapitres "La notion d'espèce" et "La spéciation".
Pour les autres, je vais tâcher de trouver un ouvrage plus accessible.

Appréciation du document

Note actuelle : bon bon (nb votes : 82)

Participez à l'amélioration du site en notant ses articles. Vous avez trouvé celui-ci :





Voir le Best-Of

Thèmes associés

Prolongez votre visite

Retrouvez toutes les nouveautés du site d'un seul coup d'½il sur la page d'accueil

À propos du site, vous pourrez comprendre et discuter ses objectifs, sa méthode, ses choix éditoriaux...

Liens externes